OONA GWELLOC"H




Le sable pour sortilège



« Travailler le sable , c’est sculpter à l’envers, c’est “ressouder” les grains entre eux , et modeler la pierre. Ce n’est pas creuser, mais construire un nouveau volume, dans toute sa fragilité. » Ainsi Oona gwelloc’h évoque t’elle son plaisir à minutieusement, doucement, bouleverser la nature. Sans jamais, bien sûr, lui manquer de respect.

Le sable, donc: L’artiste le colore, pigments en poudre minérale, ou végétale, qui soudain font corps et âme avec les grains, alliance chaude, mate, d’une inégalable profondeur, plongée ensorcelante d’une nature vers une autre, comme une évocation des cycles de transformation, après la Vie , la mort, et de nouveau la vie.

Entre peinture et sculpture, ensuite, il s’agit de travailler la matière en fines couches successives, mille feuilles instinctivement composé, au fil d’un geste inlassablement répété, mouvement méditatif grâce auquel atteindre une dimension inédite, de l’infiniment petit -le grain- à l’infiniment grand - le cosmos- de l’hier au toujours, de la réalité à l’intemporel.

Empreints de thèmes symboliques ou mythologiques, Les « sablés » d’ Oona gwelloc’h racontent tous une histoire d’outre-monde, fossiles d’art qui disent l’au-delà. Un au-delà serein, d’emblée inscrit dans l’éternité.

Saturday, April 7, 2012

On my way Home

Just a quick up date , Wiz Art studio is in the process of a major relocation , we are heading back home , to Brittany . I closed the etsy shop for the time being. We will need a little time to re-organise the studio, but also to re-connect to our Celtic Mother land.

Then Please stay tuned , I will try my best to give up dates on the situation and let our followers know how it is going !

What I can tell you for now, is that we are moving back to the Village of my childhood, on a little peninsula on the North west cost of Brittany, call Carantec or in Breton Karanteg.
I'm sure that this location will inspired my work, bringing me even closer to my Celtic roots .


As we said in Breton : "Kenavo, Ar Vechal" , " Goodbye and see you soon "