OONA GWELLOC"H




Le sable pour sortilège



« Travailler le sable , c’est sculpter à l’envers, c’est “ressouder” les grains entre eux , et modeler la pierre. Ce n’est pas creuser, mais construire un nouveau volume, dans toute sa fragilité. » Ainsi Oona gwelloc’h évoque t’elle son plaisir à minutieusement, doucement, bouleverser la nature. Sans jamais, bien sûr, lui manquer de respect.

Le sable, donc: L’artiste le colore, pigments en poudre minérale, ou végétale, qui soudain font corps et âme avec les grains, alliance chaude, mate, d’une inégalable profondeur, plongée ensorcelante d’une nature vers une autre, comme une évocation des cycles de transformation, après la Vie , la mort, et de nouveau la vie.

Entre peinture et sculpture, ensuite, il s’agit de travailler la matière en fines couches successives, mille feuilles instinctivement composé, au fil d’un geste inlassablement répété, mouvement méditatif grâce auquel atteindre une dimension inédite, de l’infiniment petit -le grain- à l’infiniment grand - le cosmos- de l’hier au toujours, de la réalité à l’intemporel.

Empreints de thèmes symboliques ou mythologiques, Les « sablés » d’ Oona gwelloc’h racontent tous une histoire d’outre-monde, fossiles d’art qui disent l’au-delà. Un au-delà serein, d’emblée inscrit dans l’éternité.

Sunday, February 24, 2013

Triskels carved in Yew

Triskels , one clockwise on one side , an other anticlockwise of the other side , hand carved in Yew . 

The intent during the making is special , I believe this Yew piece will bring a feeling of acceptance , temperance , in gratefulness . We sometimes cannot control the events that touch us deeply , sometimes even we are witnessing in slow motion the event that might very well change our life . With acceptance , temperance we can act in Gratefulness , taking the curve in confidence within the Wyrd, the power of the Universe where we are link to everything ... to It ! 

It is a bit more than 6 cm in length , a bit larger that 3 cm at the largest . 
( al most 3 inches long , 1/16 inch of width) 






No comments:

Post a Comment